Films & séries

5 séries à mater avant la fin de l’été

Après quelques jours d’absence, le blog reprend du service avec un article dédié aux séries TV. Comme beaucoup, je suis une grande consommatrice de séries (en tout genre) mais il y en a tellement qu’il peut être difficile de tout suivre durant l’année… Heureusement l’été est le moment idéal pour combler son retard alors je me suis dit que c’était l’occasion de vous parler de cinq séries qui m’ont tapé dans l’œil dernièrement. Je vous les conseille vivement, enfin à moins que vous ne les aillez déjà toutes vues ;-) !


series-ete2015-montage11)  Sense8

Sense8 est une série originale de Netflix (diffusée depuis juin) qui mérite vraiment que l’on s’y attarde jusqu’au bout. Elle a été créée par Andy et Lana Wachowski (à l’origine de « Matrix », « Cloud Atlas »).

Genre : Drame, fantastique, Fiction  / Format : 50 min / Saison(s) diffusée(s) : 1

Synopsis : Huit personnes éparpillées dans le monde se retrouvent soudainement connectées mentalement les unes aux autres. Ces inconnus partagent alors le même esprit « augmenté », et peuvent utiliser les aptitudes des autres en prenant possession de leurs corps, au besoin. Peu à peu, ils font connaissance et comprennent qu’ils sont potentiellement en danger.

Mon avis : J’ai eu un gros gros coup de cœur pour cette série ! Si le début de l’histoire met un peu de temps à s’installer (certaines scènes trainent parfois en longueur), il ne faut pas se décourager trop vite car la série monte en puissance à partir du 4/5ème épisode. Moi personnellement j’ai eu beaucoup de plaisir à regarder les douze épisodes. Le concept est bien pensé, les personnages sont attachants, hétéroclites, déterminés à s’entraider et à se battre les uns pour les autres. Plusieurs cultures sont représentées et on nous fait voyager comme ça aux quatre coins du monde…

Le fond de la série est ultra positif –> on nous délivre un message de paix et de fraternité ; c’est beau et ça à même le pouvoir de redonner foi en l’humanité! Pourquoi s’en priver :-) ? De plus, je pense que Sense8 est une série qui pourra plaire à beaucoup de monde car elle mêle à la fois émotion, action et mystère. J’attends déjà avec impatience la seconde saison, en 2016.


2) Daredevil

Daredevil (série originale Netflix diffusée en avril) est une adaptation du Marvel du même nom, créée par Drew Goddart (scénariste de « Buffy contre les vampires », « Alias », « Lost », « World War Z »…).

Genre : Drame, fantastique, action / Format : 42 min / Saison(s) diffusée(s) : 1

Synopsis (provenant d’Allociné) : « Aveugle depuis l’enfance, mais doté de sens incroyablement développés, Matt combat l’injustice le jour en tant qu’avocat et la nuit en surveillant les rue de Hell’s Kitchen, à New York, dans le costume du super-héros Daredevil. »

Mon avis : Les épisodes étaient tellement prenants – convaincants – jouissifs –  woaaaaaaw – qu’avec mon amoureux nous nous sommes adonnés à un visionnage intensif des treize épisodes. Nous avons certes dévoré la saison en très peu de temps mais il n’empêche que chaque épisode fut un régal. Les acteurs ont du charisme, comme Vincent D’Onofrio (Fisk aka le méchant) et Charlie Cox est remarquable dans le rôle principal. Dans Daredevil, Marvel explore une démarche et un ton bien plus sombre et mature que tout ce qu’ils ont pu faire auparavant (rien à voir avec Iron man etc.) et c’est aussi ce qui m’a plu. La réalisation est soignée, les scènes de combats sont bluffantes et l’histoire intelligente. On ne s’ennuie pas. À la fin je parie même que vous allez en redemander, c’est obligé !

–> Je recommande bien sûr cette série à tous les fans de Marvel/super-héros mais aussi à ceux qui n’aiment pas trop le genre habituellement qui pourront la regarder… les yeux fermés ;-).

 series_montage2015-montage2

3) Better call Saul

Better call Saul est le spin-off et prequel de la série « Breaking Bad ». Vous n’êtes donc pas du tout obligés d’avoir vu « Breaking Bad » pour apprécier la série (–> l’histoire se déroulant avant les évènements de BB).

Genre : Comédie, drame / Format : 50 min / Saison(s) diffusée(s) : 1

Synopsis (provenant d’Allociné) : « Six ans avant de croiser le chemin de Walter White, Saul Goodman, connu sous le nom de Jimmy McGill, est un avocat qui peine à joindre les deux bouts, à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Pour boucler ses fins de mois, il n’aura d’autres choix que se livrer à quelques petites escroqueries. Chemin faisant, il va faire des rencontres qui vont se révéler déterminantes dans son parcours : Nacho Varga, ou encore Mike Ehrmantraut, un criminel spécialisé dans le « nettoyage », qui deviendra son futur homme de main. »

Mon avis : Better call Saul est une série qui s’annonce prometteuse. Les épisodes sont sympas et divertissants, ils se laissent volontiers regarder. On retrouve un peu l’esprit Breaking Bad (décor, atmosphère) mais sous un ton bien différent : léger, dramatique et avec de l’humour. La première saison est axée sur Saul Goodman, un personnage attachant, complexe, loufoque, un peu (beaucoup) casse-gueule mais qui a beaucoup d’ambition. La réalisation est soignée et agréable. Néanmoins, j’ai trouvé que certains épisodes étaient inégaux et le rythme un peu lent de la série pourra en freiner plus d’un (–> pas moi!). Je valide carrément la première saison :-)


4) Arrested Development

Arrested Development est une sitcom qui date de 2003. Netflix reprend en main la série et diffusera la saison 5 en 2016.

Genre : Comédie / Format : 22 min / Saison(s) diffusée(s) : 4

Synopsis (Allociné) : Veuf avec un fils de 13 ans, Michael est parti s’installer en Arizona pour débuter une nouvelle vie loin de sa riche famille. En apprenant l’arrestation de son père suite à des magouilles financières, Michael est contraint de rentrer auprès des siens.

Mon avis : On n’accroche pas forcément au premier épisode (il faut s’habituer à la caméra portée et à l’absurdité générale) mais au fur et à mesure Arested Development devient une série divertissante de par les histoires invraisemblables et les situations comiques. On suit les aventures pleines de surprises de la famille Bluth, tous un peu barrés, trop dépensiers et rattrapés par des magouilles à droite et à gauche. Le scénario n’a ni queue ni tête, il faut aimer l’humour con. Une série américaine qui ne se prend pas au sérieux.


5) Orange Is the New Black

Genre : Comédie, drame / Format : 60 min / Saison(s) diffusée(s) : 3

Synopsis (Wikipédia): « Piper Chapman est incarcérée dans une prison de sécurité minimale pour quinze mois car elle a transporté une valise d’argent issu du trafic de drogue, dix ans plus tôt, pour son amante d’alors, Alex Vause. Elle tente de se faire à la vie en prison, entre le clanisme, les réseaux et les fortes personnalités des autres détenues. »

Mon avis : Okay, il s’agit encore d’une série Netflix, mais que voulez-vous… quand elles sont de qualité il faut le dire ! Devant OITNB, on sourit et on s’émeut à suivre le quotidien et les mœurs de détenues d’un pénitencier pour femmes. Le milieu et les thèmes sont intéressants. C’est une (rare) série qui accorde de l’importance aux personnages secondaires, qu’on apprend à aimer au fur et à mesure, chacune ayant leur petite histoire bien à elles. Les répliques cultes s’additionnent au fil des saisons, les musiques de fin d’épisode coïncident toujours bien… Bref, à voir !


Mes petites suggestions vous ont-elles donné envie ? En tout cas si vous les avez déjà vues n’hésitez pas à donner vos avis sur les séries en commentaire ou bien à partager d’autres idées !

Article précédent Article suivant

2 Commentaires

  • Répondre Bardouil 14 août 2015 at 21 h 42 min

    A regarder merci des tuyaux de séries !

    • Répondre Marie-Gabrielle 16 août 2015 at 22 h 11 min

      Avec plaisir :-)

    Laisser un commentaire